[Top & Flop France] : Quand les dinosaures régnaient sur la France

Bonjour à toutes et à tous !

Après avoir révolutionné le Up & Down US, il était temps de donner un petit coup de lustre au Top & Flop France. Être plus concis, plus précis pour vous permettre d’avoir le box-office mensuel d’un seul tenant et d’un seul coup d’oeil : telle est ma nouvelle mission !

Aussi, en ce mois de juin, très examens de fin d’année, je distribuerai les mentions :

1 – Très Bien

2 – Bien à Passable

3 – Et j’enverrai quelques films au rattrapage.

Bandeau

Bilan du mois

Avant de distribuer les mentions, comme dans tout conseil de classe, faisons le bilan général. Il y aura eu du bon, du très bon et du décevant… et si trois films ont permis aux entrées de progresser, il faut regarder la réalité en face. Triste réalité : 97 977 203 entrées à mi parcours contre 103 782 141 en 2014. Pratiquement 6 millions d’entrées à combler… cela correspond pratiquement à deux semaines de box-office. Déjà que 2014 dépassait de justesse les 200 millions, cela semble encore plus compliqué cette année… même si, même si l’été sera merveilleux (Les MinionsAnt-Man par exemple) et qu’il restera encore Spectre et Star Wars VII pour augmenter les entrées au final.

Bandeau


Mention-Tres-Bien

  • Sans tergiverser, bien entendu, les dinosaures ont conquis le box-office ! Le retour dans le Jurassic Park qui devient World pour l’occasion est un succès. À ce stade-là, ce n’est plus un succès mais un carton ! Carton car Colin Trevorrow ne s’attendait pas à ce raz-de-marée : meilleur premier jour sur Paris, deuxième meilleur premier jour de l’année en France, Jurassic World a tout dévoré. Yahouh donc !? Oui car le cocktail d’effets spéciaux, d’humour et de cool-attitude de Chris Pratt justifient sans conteste le succès et le plaisir plus que coupable que l’on prend dans ce spectacle. Mais on peut aussi s’inquiéter du fait que les studios depuis le début de l’année ne font leur beurre qu’avec des suites ou des adaptations d’ouvrages mineures (le cul-cul monsieur Grey face à Tomorrowland au scénario original qui s’est totalement planté). Jurassic World est le symbole du manque d’idées d’Hollywood mais aussi de ce que souhaite le public. Donc sans minorer la réussite des dinos, il y a de quoi se poser des questions : enfin pour Universal, la question est « dépassera ou dépassera pas les 5,5 millions d’entrées en France ? » A l’heure actuelle, c’est 4 219 241.

Mention Bien et Très Bien également pour :

  • Vice Versa : un film d’animation qui joue avec nos émotions. Ô joie ! Pete Docter a décidé de proposer une histoire qui s’adresse aux plus petits et aussi aux plus grands d’entre nous. Avec 2 026 392 spectateurs, il a de quoi être heureux. Réussite en tout plan pour une histoire bouleversante qui malgré un fond de tristesse, ne vous laissera pas un arrière-goût de dégoût ou de colère… donc allez-y sans peur ! Vous ne serez pas déçu-e.
  • La bonne tenue de San Andreas : et si finalement le titre de « nanar de l’année » lui échappait pour entrer dans la catégorie « succès incompris » : 1 115 159 spectateurs se sont rués en salles et le pire, c’est qu’ils ont aimé ça !
  • Melissa McCarthy qui explose tout sur son passage en jouant à l’espionne : Spy. Succès mérité pour une actrice au potentiel comique énorme ! Et en lui associant un Jason Statham qui se moque enfin de lui-même, Spy est une comédie d’espionnage qui se suit avec plaisir.

© 20th Century

  • Les Profs 2 qui réussissent leur comme-back : « Sonnez les hautbois, résonnez musette », il est né le « divin film français » ! Meilleur démarrage de l’année pour un film français depuis 10 ans, la suite de Pierre-François Martin-Laval profite pleinement de la fête du cinéma et du début des vacances d’été. Humour potache au rendez-vous pour plus du million en première semaine d’après les premières estimations… mais dépassera-t-il le premier volet dès son lancement ?

Bandeau

Mention-Passable

  • C’est un remake qui reçoit la mention Bien : un moment d’égarement de Jean-François Richet. Oui, vous avez bien lu, le remake de la comédie dramatique avec Jean-Pierre Marielle et Victor Lanoux de 1977 par le spécialiste du thriller et du biopic… même si son premier long (État des lieux était une comédie). En demandant à Vincent Cassel de lui prêter de nouveau main forte (après le succès de Mesrine) et en lui associant François Cluzet dans le rôle du père et meilleur ami râleur, le réalisateur trouve là un duo gagnant. Plus accès sur l’humour que sur le drame orignal, ce moment d’égarement permet de révéler deux jeunes actrices au charme indéniable et troublant (Alice Isaaz et Lola Le Lann). C’est un film d’été qui doit être accepté tel quel, lui permettant un joli démarrage à plus de 300 000 entrées pour déjà accumuler 449 602 tickets vendus à des petits coquins… le film peut espérer les 700 000 spectateurs.

Sans oublier pour les autres mentions :

  • Assez Bien pour Comme un avion de Bruno Podalydès qui se situe en-deçà des scores d’Adieu Berthe – l’enterrement de mémé mais qui pourrait boucler sa carrière à plus de 500 000 spectateurs… soit bien plus que Bancs publics.
  • Passable, à la limite du rattrapage pour Terminator : Genisys qui ne convainc pas du tout. Malgré le battage médiatique et l’adoubement de James Cameron, le film peinera à dépasser le millions en première semaine… on est bien loin du troisième volet mais on sera dans les mêmes eaux que le volume 4 où Schwarzenegger n’apparaissait que quelques minutes (et encore via images de synthèse).

Terminator

  • Mention spéciale pour La Tête Haute qui poursuit sa belle carrière : 664 699 entrées au moment où je vous parle. Plus beau et plus grand succès de la carrière d’Emmanuelle Bercot. Le film poursuit son beau parcours porté par un bouche à oreilles impeccable et des critiques dithyrambiques. Il en va de même pour Mustang de Deniz Gamze Ergüven qui flirte avec les 200 000 entrées en trois semaines. Et surtout, La Loi du Marché de Stéphane Brizé se rapproche du million de spectateurs : 916 148 en 8 semaines ! Un exploit méritant bien la mention spéciale.

Bandeau

Rattrapage

  • Horreur et comédies françaises : compliqué de ne choisir qu’un film symbole tant les quatre qui suivent se sont pleinement plantés au box-office. 2015 est devenue très compliquée en France pour les films d’horreur pour les Teenagers. Les remake se plantent en beauté, c’est le cas de Poltergeist qui avec 245 569 spectateurs ne surpassera pas l’original de Tobe Hopper… Et que dire d’Unfriended qui joue sur la possibilité d’utiliser les appels vidéos en groupe de Skype pour terroriser une petite bande d’amis… à peine 199 994 froussards ! Mais que dire alors de On voulait tout casser (178 473 entrées) et de Qui c’est les plus forts ? de Charlotte de Turckheim qui ne retrouve pas les sommets de Mince alors ! Le millions ne sera jamais atteint…

Rattrapage injustement obligatoire pour :

  • Une Seconde Mère de Anna Muylaert et distribué par Memento Films qui ne renouvellera pas le succès surprise de Taxi Téhéran ou encore d’Ida… et c’est bien dommage.
  • Quant à Gunman de Pierre Morel, à qui l’on doit le premier Taken, toute la puissance de feu de Sean Penn ne suffira pas à faire décoller le film : à peine 136 422 tickets vendus.
  • Il en va de même pour le premier film de Paul Lefebvre : A Love You sur lequel beaucoup d’espoirs étaient fondés mais avec 22 668 spectateurs conquis et une très mauvaise distribution en salles, le film sera un échec. Comme quoi les français ont pas toujours le culot d’aller voir les bons films…

Bandeau

Palmarès Académique

BOX-OFFICE (au 7 juillet 2015)

RANG TITRE NOMBRE D’ENTRÉES
1 Fast and Furious 7* 4 556 281
2 Avengers : l’ère d’Ultron* 4 234 352
3 Jurassic World* 4 219 241
4 Cinquante nuances de Grey 4 043 310
5 American Sniper 3 102 636
6 Papa ou maman 2 849 976
7 Taken 3 2 614 008
8 Divergente 2 : l’insurrection 2 405 573
9 Pourquoi j’ai pas mangé mon père ? 2 361 351
10 Mad Max : Fury Road* 2 307 504

* film encore en continuation

Sources : http://www.jpbox-office.com/index.php

Quels enseignements tirés de ce palmarès ?

Une sacrée surprise : celle du premier film de Jamel à plus de 2 millions de spectateurs.

La difficulté pour Avengers 2 de rattraper les bolides de FF7 et le fait qu’ils vont se faire manger tout cru par les dinosaures qui les talonnent… Attention Thor, il a pris ton marteau ! Et le tweet intégral se trouve en cliquant ici.

King

Bandeau

Résumons un peu…

Juin aura été en demi-teinte… la Fête du cinéma n’aura pas connu les sommets des années précédentes malgré une canicule qui aurait dû pousser les Français en salles… mais la plage était tellement plus agréable.

A l’heure actuelle, l’été s’annonce périlleux pour les franchises (comme les Minions, Ant-man, Magic Mike XXL dont les premiers retours positifs sont inversement proportionnels aux muscles exposés sur l’écran, le reboot des 4 fantastiques ou encore Ted 2 et les Profs 2… même si pour ces derniers, cela semble accessible) et pour les « coups marketing » : Love de Gaspar Noé sera en salles le 15 juillet.

Que tout cela ne vous empêche pas de profiter de l’été et comme dirait les Minions : Banana ! (ça change d’Enjoy !)

Banana

Publicités